Accueil > Communiqués > Aucune puissance de la cyber violence! - Conférence DaMigra à l'occasion de la Journée internationale contre la violence à l'égard des femmes * 2019
Une femme illustartion repousse la violence numérique

Aucune puissance de la cyber violence! - Conférence DaMigra à l'occasion de la Journée internationale contre la violence à l'égard des femmes * 2019

Conférence sur la Journée internationale contre la violence à l'égard des femmes * 2019
"#MyDigitalWomenRights et la Convention d'Istanbul"

À l'occasion du Journée internationale contre la violence à l'égard des femmes * L'association faîtière des organisations de femmes migrantes - DaMigra e. V. le 25 novembre 2019 pour Conférence intitulée «#MyDigitalWomenRights et la Convention d'Istanbul» sur la cyber violence à Berlin.

Une femme sur dix * a été victime de harcèlement sexuel ou de harcèlement à cause des nouvelles technologies. Au 21e siècle, les médias sociaux sont un moyen de communication indispensable qui peut rendre la vie plus facile, mais aussi la rendre incroyablement difficile. Cela inclut les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Instagram et WhatsApp. Ce sont des outils pour rester en contact avec la famille et les amis et aussi pour nouer de nouveaux contacts dans les communautés. Cependant, ces moyens de communication peuvent également servir à faire des personnes - en particulier des femmes * - la cible de violences sexistes. L'ouverture et l'accessibilité de l'espace numérique confrontent les femmes migrantes et réfugiées * sur Internet non seulement à la cyber-violence sexiste, mais aussi à la violence et à la discrimination racistes.

Quelles sont les options du droit pénal et civil pour les personnes touchées par la cyber violence? Quelle est la signification de la Convention d'Istanbul à cet égard? Quelles formes de violence numérique sont dirigées contre les femmes migrantes et réfugiées * et à quels obstacles sont-elles confrontées lorsqu'elles demandent de l'aide?

Nous avons rencontré des politiciens, des avocats, des militants et une centaine de participants à la conférence sur la cyber violence, suivi des contributions intéressantes d'experts et en avons discuté ensemble dans un grand groupe.

Dr. Anne-Katrin Wolf (avocate en droit pénal et membre de la commission de droit pénal de l'Association allemande des femmes juristes) a expliqué dans la première conférence comment la Convention d'Istanbul peut également protéger contre la cyber violence. La convention, qui vise à prévenir et combattre la violence à l'égard des femmes * et des filles *, désigne non seulement les actes de violence réels, mais aussi les menaces de tels actes, la coercition et la privation arbitraire de liberté ainsi que la discrimination en tant que violations des droits de l'homme. Mais la protection de la Convention d'Istanbul ne s'applique pas à toutes les femmes en Allemagne *. Le Gouvernement fédéral n'a ratifié la Convention d'Istanbul qu'avec la réserve de l'article 59, paragraphes 2 et 3, qui concerne explicitement les femmes * ayant une expérience de réfugié et de migration. La situation juridique en matière de cyberviolence n'est pas toujours claire non plus et rend difficile la gestion de ces violences par les agences d'aide.

Dans la deuxième conférence, Jasna Strick (féministe, auteure et militante) a approfondi les différentes formes de violence numérique à l'égard des femmes *. Souvent, ceux-ci sont si inconscients qu'ils sont simplement minimisés. La cyber violence englobe une variété de formes d'attaques visant à dégrader, à nuire à leur réputation, à l'isolement social et à contraindre ou à faire chanter certains types de comportement de la part des personnes touchées. Les termes qui ont émergé et qui concrétisent et rendent visible la violence numérique sont d'autant plus importants que le cyberharcèlement, le cyberharcèlement, le cyberharcèlement et les discours de haine sont visibles.

Mais comment créer un Internet anti-sexiste et anti-raciste pour toutes les femmes *?

Avec Kristy Augustin (politicienne de la CDU, MdL Brandenburg), Duygu Bräuer, (PDG de DaMigra eV), Dr. phil. Pierrette Herzberger-Fofana (Alliance 90 / les Verts, député européen), Dr. Nous avons discuté de cette question avec Lisa Mazzi (présidente de ReteDonne eV), Anne Wizorek (experte et consultante indépendante en stratégies numériques) et les participants.
Jusqu'à présent, les groupes vulnérables et marginalisés ont été trop peu vus et protégés de différents points de vue. L'objectif est de briser les idées stéréotypées des femmes réfugiées et des migrants et d'arrêter la stigmatisation. Les femmes migrantes et les femmes réfugiées ne constituent pas un groupe homogène, mais diversifié avec des réalités de vie différentes et des situations et des besoins particuliers. Les troubles sociaux, le racisme et le sexisme quotidiens et les inégalités structurelles que les femmes * doivent trop souvent connaître sont évidents dans la vie réelle ainsi que dans le monde numérique. La violence en ligne et hors ligne est imbriquée et indissociable. Le lien entre la violence réelle et virtuelle est fort, ne doit pas être ignoré ou sous-estimé et doit être replacé dans son contexte.

Il est particulièrement important d'autonomiser les femmes * en ligne, de faire preuve de solidarité et de faire comprendre que nous ne serons pas découragés.

DaMigra exige:

  1. La Convention d'Istanbul est un accord européen pour lutter contre la violence à l'égard des femmes *. Nous avons besoin d'une mise en œuvre cohérente et inconditionnelle de la Convention d'Istanbul, qui inclut et combat les formes de cyber violence. Cela nécessite également en particulier la création de nouvelles lois anti-sexistes et antiracistes.
  2. Victimes de la cyber violence prenez-les au sérieux et créez des offres d'assistance multilingues à bas seuil et appliquez les lois applicables de manière plus cohérente.
  3. Entreprises et médias numériques doit être sensibilisé à la cyber violence, en particulier à l'agitation raciste et sexiste, et être tenu responsable des violations!

Communiqués

Calendrier

COURAGES 3.0

Halle (Saale) / Magdebourg, 11 mai 2022 - 30 juin 2022

Série d'ateliers : « Orientation professionnelle. renforcer les aptitudes et les compétences »

Dans le cadre du projet « MUT3.0. soit brave Prend de nouvelles voies. » à la série d'ateliers : « Orientation professionnelle. Aptitudes et compétences ...

plus

COURAGES 3.0

Leipzig, 15 juin 2022 - 20 juillet 2022

Émancipé et en sécurité sur deux roues pour travailler

Tous les mercredis du 15.06.2022/20.07.2022/13 au 30/15/30 de 3.0hXNUMX à XNUMXhXNUMX DaMigra eV invite dans le cadre du projet MUT-XNUMX ...

plus