Accueil > Communiqués > Journée contre les mutilations génitales féminines : des soins de santé sûrs et autodéterminés maintenant !

Journée contre les mutilations génitales féminines : des soins de santé sûrs et autodéterminés maintenant !

La violence sexiste reste une réalité amère que beaucoup de personnes touchées vivent en secret. Tant que la violence contre les femmes existera, nous ne serons pas libres. Une forme particulièrement brutale est la mutilation génitale féminine. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 200 millions de femmes et de filles dans le monde sont touchées par les MGF-C ; le nombre de cas non signalés pourrait être bien plus élevé. Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale contre les mutilations génitales féminines, nous appelons à la mise en œuvre inconditionnelle du droit humain aux soins médicaux pour les femmes concernées.

Les mutilations génitales féminines constituent une forme mondiale, quotidienne et grave de violence sexiste. On estime que plus de 100.000 2013 personnes sont concernées rien qu'en Allemagne. Les MGF-C (mutilations génitales féminines et mutilations génitales féminines) sont à juste titre considérées comme une infraction pénale en Allemagne depuis XNUMX et sont ancrées dans le droit d'asile comme motif de fuite reconnu. Le Conseil de l'Europe et la Convention d'Istanbul ont également établi des lignes directrices claires pour la protection des femmes et des filles contre la violence sexiste. Cependant, la mise en œuvre pratique révèle des lacunes importantes, y compris dans la procédure d'asile, dans laquelle l'EGF-M est rarement reconnue de manière inadéquate.

Tant le suivi du GREVIO que le rapport alternatif sur la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul ne mentionnent que quatre cas de MGF-E pour 2021 et 2022 : deux d’entre eux ont été abandonnés, dont deux ont donné lieu à une amende. Comment est-ce possible ? Parce que c’est encore un sujet stigmatisé et tabou qui manque d’informations complètes !

Cette éducation et cette sensibilisation deviennent particulièrement indispensables en ce qui concerne le système de santé. La mutilation génitale constitue une atteinte à l'intégrité physique et même une violation des droits de l'homme. Le droit à l'autodétermination des femmes concernées est gravement violé. Mais ce n'est pas tout : au lieu d'être soignés et pris en charge de manière appropriée, ils doivent encore se battre pour obtenir des soins médicaux appropriés. L’accès aux médicaments et aux soins préventifs est un droit humain. Cela s’applique toujours et partout. Dans le cas des MGF-C, cependant, l'éducation est extrêmement importante afin que les expériences violentes puissent être évitées pour les personnes concernées pendant le traitement.  

« Nous critiquons particulièrement le manque de connaissances des agents de santé concernant la prise en charge des femmes touchées par les MGF-C. Nous ne pouvons pas tolérer que les femmes craignent la stigmatisation et un traitement inapproprié ou qu’elles aient peur de subir les examens nécessaires. Souvent, ils ne comprennent pas ce qui arrive à leur corps d’un point de vue purement linguistique. Dans des situations aussi vulnérables, l’empathie et la compréhension sont essentielles ! prévient le Dr. Delal Atmaca, directeur général de DaMigra eV

Émissions de télé-réalité : les femmes et les filles doivent lutter contre les stigmates et les tabous. Une vie non violente pour les femmes réfugiées et migrantes doit enfin être imposée dans les cabinets et les hôpitaux. Nous appelons donc à une éducation et une formation complètes du personnel médical afin de garantir des soins et des conseils appropriés et non discriminatoires. Des espaces protégés sont nécessaires ici et maintenant dans lesquels la sensibilisation interculturelle est une réalité et une normalité.

DaMigra eV représente les intérêts des organisations de femmes migrantes et leurs préoccupations et défend l'égalité des chances, la participation égale et l'égalité des femmes ayant des antécédents de migration et d'expérience de réfugié en Allemagne. DaMigra suit l'approche du féminisme antiraciste.

Communiqués

Courage ensemble

Femmes migrantesMars 2023

Sur le courage de continuer – un film de DaMigra eV

Le 13.03.2023 mars XNUMX, nous présenterons un court métrage documentaire dans le cadre de notre campagne nationale « Marche des femmes migrantes ». Deux femmes ayant un passé de réfugiées ou de migrantes partagent leurs histoires personnelles en... 

plus

Calendrier

FEMMES RAIS.ED

Berlin, 19 avril 2024 - 20 avril 2024

Autonomisation et résilience : stratégies d'autonomisation pour les femmes migrantes FLINTA*

Chères personnes intéressées, nous vous invitons par la présente au week-end d'autonomisation à Berlin. Avec Diana T. Valencia et Helena Mendoza...

plus

Mon tour

Erfurt, 19 avril 2024

Atelier créatif : Nouveaux chemins, nouveaux rêves : Mon avenir en Allemagne

Chères femmes, chères personnes intéressées, DaMigra eV vous invite cordialement à l'atelier créatif « Nouvelles voies, nouveaux rêves : ...

plus